Studios de Musique | Portrait #1

John Kamfonas, pianiste

John Kamfonas est un ancien résident et boursier Harriet Hale Woolley (2015-2016) de la Fondation des États-Unis. Depuis qu’il a quitté la Cité internationale, il y revient régulièrement pour travailler dans les Studios de Musique.

Quel est votre parcours musical aux États-Unis et pourquoi avoir choisi de venir en France ?

Quand j'étais jeune, j’ai commencé à prendre des cours de piano près de Philadelphie où j’ai grandi. Ensuite j’ai passé 6 ans à New York ou j’ai fait mes études à l'université de Columbia et à la Manhattan School of Music. C’est mon séjour à New York qui m’a donné l’envie de développer mes compétences pas seulement en tant que pianiste interprète, mais aussi en tant que pianiste improvisateur. Après avoir terminé mon master, je me suis produit lors d’un concours en Grèce en 2012 où un des membres du jury, le grand pianiste et pédagogue français Jean Fassina, m'a invité à venir étudier avec lui à Paris. Avant ce moment, je n’ai jamais envisagé de venir à Paris, mais c'était une occasion que je ne voulais pas laisser passer. Je suis parti à Paris en 2013 sans savoir que je serais toujours ici après 6 ans.

Qu’avez-vous pensé de votre séjour à la Cité internationale ?

Mon séjour à la Cité internationale restera toujours une de mes expériences les plus chères. En tant que résident à la Fondation des États-Unis durant 3 ans, j'ai eu le privilège de me produire souvent dans le Grand Salon, de rencontrer beaucoup d'artistes divers et d’aider au développement du programme culturel avec la création d’une série de concerts en 2015, qui s’appelle les "Rendez-vous Musicaux" (qui ont d'ailleurs toujours lieu 2 dimanches par mois à 17h). L'idée de la série était de présenter les musiciens résidents de la FEU en concert dans des collaborations et en tant que solistes.

Est-ce que cela a été un tremplin pour votre avenir?

Bien sûr.  J'ai des collaborations qui continuent avec des résidents que j'ai rencontrés durant ma résidence à la Cité internationale. Je dirais aussi que la Fondation des États-Unis m’a fourni des conditions où je pouvais me concentrer et développer des projets solo et en collaboration avec d’autres artistes - cette liberté créative a été très utile pour établir le sens de mon parcours artistique dans l’avenir.

Si vous deviez résumer les Studios de Musique de la Cité internationale en quelques mots, lesquels choisiriez-vous ?

Les Studios de Musique de la Cité internationale disposent d'excellents espaces pour travailler tranquillement et  l'administration reste très professionnelle et rapide pour répondre à toute question - cela crée un environnement qui encourage des répétitions productives.

Pour en savoir plus sur ses projets futurs et écouter sa musique, nous vous invitons à aller son site web :  www.johnkamfonas.com