Paul, résident et cinéaste, a besoin de vous !

Photo-article-macite-u

 

Paul, résident à la résidence Lila est en phase de préparation de son prochain court-métrage de science-fiction. Vous voulez participer à son projet ?

Peux-tu te présenter ?

Je m'appelle Paul Dufour-Coppolani. Je suis un réalisateur d'origine normande. Je termine actuellement un Master 2 professionnel Cinéma mention Réalisation et Création à l’Université de Paris 8. Je vis actuellement à la résidence Lila.

Qu'est-ce qui t'a poussé à faire du cinéma ?

J'ai toujours été cinéphile. Après un bac ES,  je me suis vite tourné vers le cinéma. J'ai d'abord suivi des études théoriques avec un Master 2 Recherche en théorie du cinéma à l’Université de Caen Basse Normandie. Puis, je me suis dirigé vers la pratique en entrant dans des associations de cinéma.

Sur quel projet travailles-tu en ce moment ?

Mon projet actuel est un court-métrage de science-fiction fantastique intitulé "Au Royaume des Aveugles". Il s 'agit de l'errance d'un personnage qui se réveille amnésique dans une ville où "l'image" est omniprésente. Toutes les façades des immeubles sont recouvertes de vidéos publicitaires, informatives... Mon personnage principal va traverser plusieurs lieux guidé par une jeune femme en robe rouge : seul point de repère dans un monde où plus personne ne communique. C'est assez onirique.

Photo-article-macite-u

Comment as-tu eu l'idée de ce court métrage ?

L’univers de la science-fiction me fascine depuis que je suis petit. Tout a d'abord commencé avec le livre "1984" de Georges Orwell puis ma passion pour l'univers fantastique est venu avec le cinéma expressionniste allemand et la découverte du film "Métropolis" de Fritz Lang.

Photo-article-macite-u

Quel message souhaites-tu faire passer à travers ce court-métrage ?

Le but de mon court-métrage est de questionner notre rapport à l'image et surtout son omniprésence. Je pense que le trop plein d'images peut-être nocif, en particulier pour ceux qui ne possèdent pas un regard critique suffisamment fort par rapport à ces dernières. Regard que mon parcours au sein  des écoles de cinéma m'a permis de développer.

Qui t'accompagne sur ce projet ?

Mon équipe est composée essentiellement de bénévoles que j'ai connus aussi bien par le biais de mon école ou bien durant mes expériences professionnelles. Entre ceux qui interviennent en amont (directeur de production, costumière...) pendant (acteur, chef opérateur) ou en aval (monteuse, chef VFX...), nous sommes une vingtaine de personnes actuellement sur ce projet.

De quoi as-tu besoin actuellement pour mener à bien ce court-métrage ?

Le matériel coûte cher. Une grosse partie du budget passe par le décor.  La réalisation d'un film de science fiction nécessite de recréer l’univers qui va derrière et de le rendre crédible. Cela nécessite à la fois un gros travail de préparation et un effort financier relativement important. Je suis à la recherche de toutes les personnes de bonne volonté pour m'aider dans la préparation de ce tournage ainsi que dans le financement du film en participant à la cagnotte du film. Le tournage devrait se dérouler du 10 au 24 juillet.

Photo-article-macite-u

 

Le travail de Paul vous intéresse ?