L’université française veut créer des diplômes en anglais

etudiant université diplome anglais français

Avec son projet de loi, le ministère entend aménager la loi Toubon qui défend la langue française. Des écrivains s’en désolent.

À l’approche du Salon du livre, des écrivains commencent à s’émouvoir du contenu du projet de loi de Geneviève Fioraso. Des membres de l’académie des belles lettres ont évoqué cette semaine le sujet avec agacement: des cursus «entirely taught in English» («entièrement enseignés en anglais») pourraient bientôt se développer à ­grande échelle en France grâce au projet de loi de Geneviève Fioraso. Beaucoup d’universités et de grandes écoles en ont déjà créé, mais c’est illégal. Ils contournent la loi Toubon comme ils le peuvent. Des écoles se font ainsi encore régulièrement retoquer par la commission d’évaluation d’accréditation nationale des diplômes lorsqu’un intitulé est en anglais. La langue de l’enseignement et des ­thèses est le français, selon la loi Toubon, sauf exception. Les établissements dispensant un enseignement «à caractère international» ne sont pas soumis à cette obligation ainsi que celles accueillant un minimum d’étudiants ou de professeurs étrangers.

Source: etudiant.lefigaro.fr - Lire plus