Les projets sélectionnés par le jury du Fonds pour les Initiatives Étudiantes 2016 (FIE) - Deuxième session

vignette-FIE_715-355_ciup

 

Pas moins de 10 projets sont lauréats du Fonds pour les Initiatives Étudiantes 2016 pour sa deuxième session !

Découvrez la sélection du jury (directeurs de maisons, directeurs de services de la Cité, résidents...) :

 

 

« Concert des résidents au Salon André Honnorat »

Le groupe des musiciens qui joue dans les Concerts des Résidents a été formé il y a maintenant deux et demi. À l’origine, ce groupe se produisait uniquement à la Maison Internationale AgroParisTech (MINA) et au Restaurant Universitaire de la Cité. Depuis un an, il propose un à deux concerts par mois dans les différentes maisons du campus. Cela permet à chacun de pouvoir partager sa passion qu’est la musique avec le public. Le concert dans le salon André Honnorat permettrait de faire un concert de fin d’année où toutes les maisons seront invitées. La salle est prêtée à titre gratuit. La Déléguée Générale, Carine Camby, a donné son accord pour ce concert et Mme Myriam Ghoudi a bloqué la date du lundi 6 juin 2016. Mais  la salle n’a pas de piano et il faudra en louer un. La durée du concert sera d’environ 1h30 à 2h, comportant une quinzaine de formations toutes aussi diversifiées les unes que les autres (musique népalaise, italienne, kazakhe, indienne, japonaise etc…).

Soutien du FIE : 710 €

Porteur du projet : Aubin Garcia

 

« Connexion Danse »

Le projet consiste en la présentation d’un spectacle de danse contemporaine amateur créé à partir d’un atelier gratuit intensif de danse et composition pour trois groupes de résidents de la Cité internationale. Chaque intervenant sur le projet dirigera un cours consacré à l’étude des bases techniques de la danse contemporaine et à la recherche chorégraphique dont les résultats seront présentés au public à la fin de l’atelier. Les objectifs du projet sont l’intégration des résidents dans la production théâtrale et le travail créatif, le renforcement de sa relation avec le théâtre, l’exploration de ses propres capacités artistiques.

Soutien du FIE : 390 €

Porteur du projet : Catriel Garcia

 

« REHAB »

Le projet est un application mobile permettant aux résidents étudiants de donner les objets qui les encombrent ou de les recevoir gratuitement lors de leur déménagement ou de leur installation (vaisselle, électroménager, mobilier etc). Ces objets sont à récupérer directement chez le résident : il n’y a pas besoin d’aménager un espace de stockage. L'application exprimerait de façon claire l'état de l'objet et sa localisation. Les résidents de la Cité en seraient les premiers utilisateurs avant de l’étendre progressivement à d’autres usagers. Il y a là une volonté de rapprochement entre les résidents en créant des liens via les objets donnés. Les porteurs de projets ont déjà fait face à cette problématique et bien que l’envie de donner soit là, ils ont manqué d’un outil simple pour le concrétiser.

Soutien du FIE : 900 €

Porteur du projet : Kaderbay Kamil

 

« Les Éléphants roses »

Le groupe de musique, « Les Éléphants roses »,  constitué à la Cité depuis le mois de septembre 2015 avait pour but initial de jouer pour le plaisir et reprendre des chansons de répertoires variés, en les arrangeant. Les retours favorables reçus à l’occasion des concerts (Maison Heinrich Heine, Fondation Biermans-Lapôtre, Maison des étudiants canadiens…) ont poussé le groupe à composer ses propres chansons. Ils ont ainsi tiré des différentes influences (rock, saoul, funk, métal) un registre qui les définit. De nationalités différentes, « Les Éléphants roses » jouent dans différentes maisons afin de partager leur univers musical qui existe grâce à la Cité et d’inviter des musiciens d’autres maisons de les accompagner sur scène. Au terme de cette année, ils souhaiteraient enregistrer trois chansons pour garder une trace de cette expérience.

Soutien du FIE : 600 €

Porteur du projet : Daniel Dinler

 

« La CIUP a un incroyable talent »

Il s'agit d'un concours de talents au sein de la Cité, dont le principe est simple : chaque résident (ou groupe de résidents) peut proposer une performance artistique sur scène (musique, danse, magie, théâtre, lecture de textes, arts du cirque…). Nous organisons d’abord des sélections dans les différentes maisons entre début février et fin avril. À ce jour, 5 maisons ont déjà réalisé leurs sélections et 4 autres maisons les ont programmées pour le mois d'avril. A chaque fois, 2 finalistes sont désignés par le public et reçoivent un prix fixé par chaque comité de maison. La grande finale aura lieu dans le grand salon de la Fondation Deutsch de la Meurthe, le 12 mai. Pour cette première édition, les gagnants seront sélectionnés par un jury (à 50%) et par le public (à 50% également). Le jury est composé de professionnels de la culture (dont notamment un musicien semi-professionnel et la directrice de la Maison du Portugal). Le but de ce projet est de mettre en valeur les résidents qui ont un talent en tant qu'amateur et qui n'osent pas toujours se produire parmi les professionnels. De plus, les talents un peu originaux (comme la magie par exemple) ont peu d'occasions de se produire. Cet événement sera aussi un lieu d'échange et de rencontre entre résidents.

Soutien du FIE : 500 €

Porteur du projet : Linda de Bont

 

« La Sexualité : ce n’est pas ce que vous pensez ! »

Il s'agit d'une exposition autour de la sexualité dans une perspective d'égalité entre les femmes et les hommes et de lutte pour les droits des personnes LBGTI (lesbiennes, gays, bisexuelles, transexuelles, intersexes). Le but est de déconstruire les préjugés en mettant en avant des connaissances scientifiques tant issues de la médecine que de la sociologie. Il s'agit de montrer la diversité des identités et pratiques sans juger en émettant une seule règle : le respect des partenaires et de leur santé. L’exposition sera mobile et sera chaque soir dans une maison différente pour faire vivre la Cité et ainsi toucher le plus grand nombre. L’exposition sera accompagnée chaque jour d'un ou de plusieurs événements pour enrichir et compléter son contenu (projection de film, conférence, ateliers).

Soutien du FIE : 500 €

Porteur du projet : Mauranne Lagneau

 

« Le Vélo Volant »

Le Vélo Volant est un atelier de réparation de vélo participatif, un projet qui est né l’année dernière, au mois de juin, grâce à la participation et l’engagement de plusieurs résidents de la Cité internationale. L’atelier a démarré en septembre 2015, premièrement avec l’aménagement du garage donné par la directrice de la Maison du Liban, et dans un second moment avec les activités de réparation inaugurées le 31 octobre.

L’atelier jusqu’à aujourd’hui a fonctionné avec les dons de résidents qui viennent réparer leur vélos et une aide du FIE ! Or, les outils peuvent se casser, l’huile se vide, la graisse suit, les consommables sont consommés ! De plus, avec les vélos récupérés, il devient nécessaire d’avoir des outils spécifiques pour démonter certaines pièces. C’est pour cette raison que le Vélo Volant s’adresse à nouveau au FIE : un soutien de la Cité internationale permettrait d’améliorer un projet déjà bien lancé, soutenu par les résidents et qui a vraiment envie de grandir et s’envoler !

Soutien du FIE : 523,17 €

Porteur du projet : Geoffrey Migault

 

 

« Détour vers le futur : cycle de séances cinéma et concours photo sur la science-fiction »

Ce projet propose d’enquêter sur le genre de la science fiction à travers un cycle de séances cinéma et un concours photo. La « science-fiction » sera introduite dans son sens large et ses acceptions multiples mais interrogée à travers une perspective particulière: les films proposés concernent le sous-genre des voyages dans le temps et dans l’espace (futur, passé ou dimensions virtuelles) ; le concours photo vise a stimuler et collecter des imaginaires crées ou inspirés par le genre (littéraire ou audiovisuel).

L’idée de ce projet dérive de l’actualité du genre mais aussi de l’ambiguïté de ce terme, et l’objectif est donc d’en proposer une relecture, à travers une programmation de cinéma qui se partage entre films plus connus ou grand public et d’autres moins célèbres (de recherche ou expérimentaux), et une invitation à repérer ou créer ses propres ambiances ou scénarios de science-fiction (le concours photo se divise en deux catégories: « Instantanées » et « Roman-photo »).

Soutien du FIE : 700 €

Porteur du projet : Chiara Salari

 

« Walks of Fame »

Ce projet mobilisant l'ensemble des résidents de toutes les Maisons vise à dresser le portrait de résidents célèbres ayant vécu à la Cité. Il est demandé aux participants de préparer des mini portraits (en français) de deux anciens résidents célèbres de leur Maison. Une fois collectés, ils seront imprimés sur des plaques de rue de très haute qualité puis accrochés sur les lampadaires de la Cité à l’aide d’un kit feuillard amovible. Ainsi, ils seront lisibles de jour comme de nuit.  Ces plaques pourront être affichées lors d’événements particuliers (Fête de la Cité par exemple). L'idée est de créer des « streets » soit des « allées homogènes » : les résidents et visiteurs pourront se donner désormais rendez-vous à la « Rue des Scientifiques », la « Rue des Économistes », la « Rue des Artistes », la « Rue des Acteurs (hommes et femmes) Politiques »... et ce indépendamment de la nationalité de ces célèbres résidents.

« Walks of Fame » est fidèle aux valeurs de la Cité Internationale, en tant que projet humain : paix, tolérance, mixité, vivre ensemble. Les portraits eux-mêmes sont en quelque sorte « brassés » au sein de chaque rue.

Le budget demandé ici concerne essentiellement l’achat des plaques (impression incluse) des portraits sur le matériau final ainsi que les éléments de fixation aux lampadaires, pour une réalisation en Mai-Juin 2016. L'objectif de ce projet est de focaliser l'attention sur le fait que la Cité a hébergé de nombreux talents – et continue d’ailleurs à le faire –, vraisemblablement destinés à occuper des rôles importants par la suite dans leur pays d'origine ou dans leur domaine d'activité.

Soutien du FIE : 800 €

Porteur du projet : Sara Benhallam

 

« Micro-festival : Japon autrement »

Le micro-festival comprend une conférence sur le rôle du Japon dans l’art de Le Corbusier et son influence sur le design japonais, la performance du chorégraphe japonais Tomo Sone et l’exposition du photographe italien Giancarlo Colloca dont l’esthétique est liée à la perception japonaise. L’architecture et la danse sont considérées comme les arts de l’espace. Le but du projet est de relier deux espaces culturels : le Japon et la France. L’architecte du XXème siècle, Le Corbusier réunit dans ses projets plusieurs styles qui évoquent le style international.  Le style japonais a occupé une grande place dans sa carrière. En effet, les idées de Le Corbusier ont été acceptées au Japon parce qu’il a réussi à synthétiser dans ses projets le minimalisme des formes, le laconisme qui caractérise la culture japonaise. En 1950, il publie un livre intitulé Le Modulor, essai sur une mesure harmonique de l’échelle humaine, applicable universellement à l’architecture et à la mécanique du mouvement. Ce rapprochement entre le corps humain et l’architecture est un pont de transition entre la danse et l’architecture. La danse de Tomo Sone – performance avec le papier crée une image géométrique et expressive comme l’architecture moderne. En ce qui concerne la photographie de Giancarlo Colloca, elle montre comment l’homme moderne vit dans l’espace. Le titre de son projet « hikikomori » ouvre les questions de l’isolement de l’individu et son rapport à l’environnement.

Soutien du FIE : 450 €

Porteur du projet : Marina Saburova