Conférence sur l'attractivité internationale des universités françaises et européennes à la Maison de l'Europe de Paris

La stratégie « Europe 2020 » de l’Union européenne présente l’enseignement supérieur comme un domaine politique essentiel pour le développement économique et culturel. Par ailleurs, son programme phare, Erasmus, concerne l'enseignement supérieur.
La Commission européenne recommande des réformes auprès des gouvernements des États membres menant à la création « d’un espace européen d’enseignement supérieur » ; cependant il ne faut pas oublier que ce sont les États membres qui sont responsables de leur système d’éducation.
Le « classement de Shanghai » édité par le gouvernement chinois note les universités du monde entier. Ce classement est à la fois discuté et discutable. Néanmoins, de ces 500 meilleures universités, seulement 20 sont françaises, contre 150 américaines, 42 chinoises et 38 britanniques. La première université française arrive au 37e rang (Université Paris-Sud).
L’Europe reste, malgré tous ses efforts (185 universités dans le classement de Shanghai), en retrait, surtout dans les premières parties du classement (top 20, top 50, top 100) où elle est quasiment inexistante.

Avec la participation de Xavier Prats-Monné, directeur général adjoint de la direction générale Éducation et Culture de la Commission européenne et de François Weil, recteur de l’Académie et Chancelier des Universités de Paris.

Ce débat sera animé par Odile Quintin, directeur général de l'Éducation, la Culture et la Jeunesse entre 2006 et 2010, et professeur à Sciences Po et à l’Escp/Europe.

En pratique :

Lundi 22 avril, 18h30-20h
Maison de l'Europe de Paris
35-37, rue des Francs-Bourgeois
75004 Paris

http://www.paris-europe.eu/

Inscription obligatoire, dans la limite des places disponibles, directement sur le site de la Maison de l’Europe ou par mail adressé à Renaud Léon : europe1@paris-europe.eu