Colloque sur la mobilité internationale des chercheurs dans le cadre du projet européen RBUCE-UP

RBUCE-UP affiche

 

L'accueil des chercheurs en France et particulièrement en Île-de-France soulève un ensemble de questions déterminantes tant politiques et économiques que culturelles, éthiques et organisationnelles.

A mi-parcours du projet européen RBUCE-UP, Research Based Universities Chairs of Excellence – Universities of Paris, un colloque sur "les enjeux et perspectives de l'internationalisation des carrières des chercheurs" s’est tenu le 28 mai 2013 dans l'hémicycle du Conseil régional d'Ile-de-France. Cette rencontre, soutenue par la Région logo-ile-de-france-100, a été organisée par le PRES UniverSud Paris, ses 5 établissements partenaires (Université Paris-Sud, Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, ENS Cachan, Université d'Evry-Val-d'Essonne, Ecole Centrale Paris) et la Commission Européenne.

Lors de cette journée, au-delà d'une présentation de l'état d'avancement et des résultats du projet, une discussion a eu lieu, avec la participation d'experts invités nationaux et internationaux, dont Beverley Margaria, directrice d’acc&ss Paris Ile-de-France, sur les défis et les opportunités de l'internationalisation de la carrière des chercheurs. Des conférences, tables rondes et présentations scientifiques se sont également tenues tout au long du colloque.

En janvier 2011, cinq universités et grandes écoles d'Île-de-France s'unissaient avec la volonté première de recruter des chercheurs de très haut niveau dans le contexte international, dans des conditions de recherche favorables, mais aussi de participer activement au renforcement des collaborations scientifiques et à la promotion de la recherche française à l'international. Le projet a réussi, dès sa première année, à associer plus de 4000 contacts scientifiques dont des experts internationaux, experts de l'éthique, universités, organismes gouvernementaux, associations en France et à l'étranger.

En s'appuyant sur les opportunités de financement offertes par les actions européennes, les partenaires ont su harmoniser certaines pratiques pour atteindre leurs objectifs. RBUCE-UP a reçu plus de 200 candidatures en provenance du monde entier au cours de ses deux premiers appels à candidatures de mars 2011 et janvier 2012. Ce sont finalement 25 chercheurs juniors/seniors du plus haut niveau qui ont été retenus et qui poursuivent aujourd'hui leurs recherches pour une période de deux ans dans des laboratoires en Île-de-France.

En pratique :

Le projet RBUCE

RBUCE UP life circle of a fellowship