Acc&ss : un seul nom pour l’accompagnement de la mobilité internationale

Beverley Margaria et Cédric Villani lors de la soirée de lancement acc&ss.

En 2013, le réseau francilien chargé de l’accompagnement des étudiants et chercheurs en mobilité internationale devient acc&ss Paris Ile-de-France. Le mathématicien Cédric Villani, lauréat de la médaille Fields en 2010, a participé à la soirée de lancement acc&ss le 29 janvier dernier. Lors de son intervention il a insisté sur l'importance de la mobilité internationale pour les chercheurs.

Une communication conjointe autour d’un seul nom va permettre au réseau d’améliorer la lisibilité de son offre de services sur le territoire francilien. Chaque année, près de 10 000 étudiants et chercheurs issus de 140 nationalités sont accueillis par les différents centres acc&ss. Le réseau entend ainsi accompagner le plus largement possible ses publics afin de faciliter leur séjour en Île-de-France, en proposant de l’information sur les formalités administratives (visas, titres de séjour, assurance maladie, ouverture de compte bancaire, etc.), des renseignements sur la vie quotidienne (transports, activités culturelles et de loisirs, etc.), et une aide à la recherche d’un logement ou d’un emploi.

Depuis sa création en 2005, le réseau acc&ss Paris Ile-de-France, piloté par la Cité internationale universitaire de Paris et soutenu par la Région logo-ile-de-france-100 et la Ville de Paris notamment, est devenu un acteur incontournable de l’accompagnement de la mobilité internationale. Il comprend aujourd’hui quatre centres et trois antennes, implantés au niveau des principaux pôles de recherche et d’enseignement supérieur franciliens. Cette présence au plus près des acteurs permet de renforcer le maillage des partenaires locaux et d’apporter de ce fait une réponse plus adaptée aux besoins identifiés.

Réunis derrière un seul et même nom, les centres affichent ainsi leur volonté de continuer à développer ensemble leurs compétences en matière d’accueil et d’accompagnement des publics en mobilité internationale, poursuivant ainsi leur effort de mutualisation d’outils et de bonnes pratiques.

En pratique :